Pour une fois, et ce n'est certainement pas la dernière, je vais écrire mon billet en français. Mon niveau en Anglais est source de grande frustration. Pour moi qui ne peut pas exprimer convenablement mes pensées, et pour mes lecteurs qui peuvent encore moins les comprendre. Depuis que je suis un utilisateur assidue des différents traducteurs en ligne, je m'aperçois seulement maintenant de la futilité de vouloir m'exprimer dans une langue qui n'est pas la mienne.

Je suis impliqué depuis mi-2016 , surtout comme investisseur, dans un projet blockchain ambitieux et innovant, LISK. Je vous laisse découvrir les objectifs du projet, ce qui m'intéresse ici c'est le mode de consensus utilisé pour valider les transactions de la blockchain : DPOS. Delegated Proof Of Stake, ou preuve d'enjeu déléguée , c'est concrètement des délégués qui valident les transactions et sont récompensés pour cela. Dit comme ça, ça ressemble au POW de bitcoin. Mais en DPOS le mineur n'est pas celui qui a la plus puissante machine de calcul, mais celui qui a été choisi par les possesseurs du token Lisk. Dans le monde Lisk, on ne mine pas, on forge. Le délégué forge parce qu'il a été élu, il existe 101 délégués qui forgent à tour de rôle les blocs, un bloc toutes les 10 secondes. A l'heure ou j'écris ces lignes, chaque bloc forgé donne droit à 2 Lisk au délégué. Cette récompense était de 5 Lsk la première année (2017), elle baisse régulièrement et va se stabiliser définitivement à 1 Lisk vers septembre 2020.

Si vous m'avez suivi jusque là, vous avez donc compris qu'il existe 101 délégués Lisk qui sont récompensés de 2 Lisk toutes les 17 minutes pour maintenir le réseau. Les coûts sont légers : un simple VPS sur internet, quelque minutes d'installation d'un logiciel lisk-core , et si vous parvenez à être élu délégué vous devenez rentier de 5000$/mois au cours actuel du jeton Lisk. L'objectif avoué ou non de la communauté Lisk est bel et bien de parvenir à se hisser dans le groupe des 101 forgeurs. Quelques hypocrites voudraient faire croire à qui voudrait l'entendre que tout ou l'essentiel des revenus de forge seront consacrés à l'épanouissement du projet Lisk. Les 4 dernières années ont essentiellement prouvées que seul le gain est le moteur de cet écosystème. Je ne critique pas cet état de fait, puisque j'y contribue comme tout le monde. La DPOS Lisk est une sorte de jeu de la vie qu'il faut décrypter sans hypocrisie et suivre ses codes sans moralisme.

Dès le début du réseau principal Lisk en décembre 2016 (mainnet existe depuis début 2016, mais l'application du DPOS et des récompenses est venu plus tard), les candidats délégués ont rapidement compris que pour attirer le vote et le maintenir, seul le partage de récompenses est efficace. Tous les délégués ou presque ont du se mettre à partager.

Puis, des groupes sont nés pour unir les forces de chacun pour coopter les camarades d'une cause commune : je votes pour toi, tu votes pour moi. Les plus gros détenteurs de Lisk ont assez bien réussi ces associations qui restent logiques dans un système DPOS.
Le dérapage est venu un peu plus tard, je ne saurai le dater avec précision, lorsqu'un groupe nommé "elite" , qui n'a d'élite que le nom, a mis en oeuvre une règle selon laquelle "votes tous sinon rien !" Sur 101 délégués, ce cartel est monté à 53 membres. Personne ne peu rien contre eux, personne ne sait qui ils sont puisqu'ils ne participent pas aux réseaux sociaux de la communauté. Nous n'avons même pas de preuve qu'il y a plusieurs humains derrière ce groupe. Cette situation monopolistique a évidemment mené à la baisse progressive des partages de récompenses, puisque il est incontournable de voter le cartel pour recevoir une part de gateau, même si la part est ridicule elle reste le seul moyen de récolter des miettes.
D'autres groupes ont ensuite tenter d'adopter le même type de règle tyranique, sans toutefois la violence de "elite". Citons GDT qui rassemble tout de même 33 membres, Sherwood (votre serviteur ...) qui n'a jamais dépassé 3 délégués en situation de forger. Même si je n'ai jamais considéré GDT comme un cartel, car il n'en a jamais eu les usages, il profite de la situation monopolistque actuelle pour minimiser les partages de récompenses. Le cartel elite + GDT, nous avons là 80 délégués. Très peu sont réellement moteurs dans l'épanouissement de Lisk, beaucoup se gargarisent en développant de petits outils à l'usage des camarades délégués, sans vision sur les capacités réelles d'une blockchain dans la vrais vie.

LiskHQ reste neutre dans ce conflit, il n'y a pas de cadavres à couvrir de toutes façons. Sauf que finalement, il est envisagé de changer les règles du DPOS pour revenir sur des bases saines. Mieux vaut tard que jamais ! Il faut dire que le développement de Lisk étant très lent, l'installation d'une ploutocratie n'était pas le problème le plus aiguë à affronter. Mais bon, ça y est, on sait à présent que DPOS va avoir de nouvelles règles, lisez la LIP23 pour les connaitre, même si je vais tenter de vous les résumer :

  • 1 seul vote par Lisk sur 1 délégué (contre 101 votes par Lisk sur 101 délégués aujourd'hui)
  • le délégué doit disposer de fonds bloqués (30 jours) sur son adresse
  • la valeur retenue pour la puissance élective du délégué est la plus petite de ces deux valeurs : total des votes obtenus sur son nom, fonds bloqués sur son adresse multiplié par 10.

La première règle (1 lisk = 1 vote) supprime définitivement la possibilité de former un cartel, et rien que pour ça LIP23 est souhaitable au plus vite.
Les deux autre règles restent logiques : pour être délégué il faut s'impliquer. Et dans un code informatique, votre implication se mesure en nombre de tokens détenus. La maintenance d'un node lisk devrait se complexifier à mesure que Lisk deviendra ce pour quoi il a été conçu. Les mauvais mainteneurs de nodes seront écartés automatiquement (le code est roi). Un bon délégué devra donc être technicien et riche, ou très charismatique !
Il y aurait beaucoup d'autres petits détails à commenter dans LIP23, mais l'essentiel est là. Voyons à présent comment cela pourrait bien se passer.

Pour forger sans aide extérieur, il faut être riche comment ?
La puissance élective étant la plus petite valeur [votes externes],[fond personnels bloqués X 10], pour être dans les 101 sans faire appel aux votes externes autres que son propre vote, il faut théoriquement détenir un 1/101 lisk du total circulant. Soit grossièrement 130 millions/101 = 1287000 Lisk.
Dans la pratique, il faudra surtout détenir 1/101 des Lisk votés, car tout le monde ne vote pas avec ses Lisk. Aujourd'hui si on applique ce principe, on serait au alentours de 60000000 de Lisk votés. Donc une baleine devra disposer de 1/101 * 60.000.000 = environ 600.000 lisk, dont 55000 pour bloquer sur son compte et 545000 pour voter pour lui.

Comment forger en étant moins riche ?
vous n'avez pas 600.000 lisk dans votre wallet ? Pas de panique, rien n'est perdu. De toutes façons, même si toutes les baleines se mettent à forger cela ne remplira pas les 101 positions de délégués, au pire une quarantaine si les exchanges s'y mettent comme Coindesk.
Il ne faut non plus que vous soyez trop pauvre, puisque la quantité de fonds à bloquer sur votre adresse devrait rester globalement constante. Environ 55000 Lisk, peut-être un peu moins peut être un peu plus ... Donc, si vous disposez entre 55K et 600K Lisk, vous n'êtes pas une baleine mais un requin en quête de poissons. Vous devrez attirer les votes externes, par des promesses de partage de récompenses, ou parce que votre charisme emblématique suffira à positionner sur votre nom les votes requis. A vous de voir, mais l'expérience montre que seul le partage de récompense de la forge est efficace dans le temps ;)

Je suis trop pauvre !
En deça de 50K lisk dans votre wallet, vous n'êtes ni baleine ni requin. Pour espérer forger, achetez du token Lisk ou tradez à fond sur les exchanges pour monter votre capital.
Mais n'oubliez pas que si vous chercher une part des récompenses de forge, vous pourrez voter sur le requin en recherche d'électeurs. Choisissez uniquement le délégué qui partage généreusement.
Vous pouvez également voter sans espérance de retour sur le délégué génial qui développe l'application blockchain du futur. Il parait que cela existe, même si je n'y crois guère !

Et liberspirita là dedans
Je suis un ancien délégué, viré des 101 par la force obscure du cartel. j'avais l'habitude de partager entre 60% et 100% de mes gains de forge. Mon capital pourrait peut-être me permettre de revenir dans le jeu avec LIP23, et si c'est le cas je continuerai à partager. Ne serait-ce que pour introduire une saine compétition entre délégués, je tenterai de faire monter les pourcentages de partages.